Nos experts partagent leurs 3 principaux éléments à retenir d’AWS re:Invent 2023

Alors que la migration infonuagique vers AWS s’accélère partout au Canada,

voici trois points clés à retenir de l’événement AWS re:Invent 2023

Pour la communauté mondiale de l’infonuagique, l’événement annuel « AWS re:Invent » est l’équivalent du Super Bowl de tout ce qui concerne Amazon Web Services (AWS). Cette année, l’événement a eu lieu à Las Vegas du 27 novembre au 1er décembre. Cet événement de cinq jours a été l’occasion d’annonces importantes, de diverses possibilités de formation et de certification, ainsi que de plus de 2 000 séances techniques.

André Girard, directeur du centre d’excellence AWS de Cofomo et Yvon Turcotte, directeur des services-conseils, AWS Cloud Solutions Architecture ont assisté à autant de sessions qu’il leur a été possible d’insérer dans leur emploi du temps.

Rompant avec la tradition selon laquelle « ce qui se passe à Vegas reste à Vegas », André et Yvon ont partagé leurs apprentissages avec les quelque 50 experts AWS de Cofomo et ont tenu à partager avec nos lecteurs les trois points clés qu’ils ont retenus à l’aube de la nouvelle année.

1. Les services AWS sans serveur – une occasion à saisir par les entreprises pour gagner du temps, réduire les coûts et tirer profit de leur équipe TI

Lorsqu’un service AWS devient ‘sans serveur’, votre équipe des technologies de l’information (TI) bénéficie d’un gain de temps considérable, n’ayant soudainement plus besoin de gérer ou de mettre à niveau les machines physiques ou virtuelles sur lesquelles elle crée et exécute ses applications. À la place, AWS prend en charge ces tâches, en fournissant simplement les ressources informatiques dont vous avez besoin et que vous payez au fur et à mesure.

« Il s’agit d’une excellente nouvelle pour nos clients qui utilisent AWS, déclare André Girard, car cela permettra à leur équipe TI de se concentrer sur ce qui confère une plus grande valeur ajoutée à leur organisation, en les libérant d’un grand nombre de tâches routinières et à faible valeur ajoutée qui font généralement partie du développement d’applications. »

Parmi les nouveaux services sans serveur annoncés au cours de la dernière année, y compris ceux annoncés à re:Invent, on compte:

• Amazon Redshift sans serveur
• Amazon OpenSearch sans serveur
• Base de données illimitée Amazon Aurora
• Amazon EMR sans serveur (Apache Spark, Apache Hive)
• MSK sans serveur (Kafka géré)

2. Le nouvel assistant d’IA générative – Amazon Q – aidera à améliorer le service client et la productivité

Tirant parti de plus de 40 connecteurs vers des applications professionnelles populaires, Amazon Q s’affaire à comprendre les données, les informations et les systèmes de votre entreprise, ainsi que l’écosystème des partenaires avec lesquels elle travaille.

Conçue pour être sécurisée et privée, la nouvelle application d’IA générative d’AWS personnalise les interactions en fonction de votre rôle et de vos autorisations d’accès.

Par conséquent, les équipes du marketing, des ventes et de réussite client, de même que les gestionnaires de projets et de programmes peuvent utiliser un langage naturel pour poser des questions nuancées et obtenir des résultats personnalisés, basés sur les connaissances avec lesquelles Amazon Q a été formé.

Amazon Bedrock a été un autre sujet brûlant. Lancé à l’automne, ce service permet aux entreprises de créer et de personnaliser leurs propres modèles d’IA générative.

Grâce à une interface API unifiée, Bedrock met à disposition les modèles de base hautement performants des jeunes entreprises d’IA les plus florissantes et d’Amazon elle-même. En tant qu’expérience sans serveur, ce service entièrement géré facilite, accélère et sécurise la création d’agents qui exécutent des tâches en utilisant les systèmes et les sources de données de votre entreprise.

Ainsi, en fonction de votre mode d’utilisation, vous pouvez construire des modèles d’IA qui permettent :

• de soutenir le service à la clientèle (p. ex. à l’aide de robots conversationnels),
• d’améliorer la productivité des employés (p. ex. pour les demandes d’information),
• d’améliorer les opérations (p. ex. par l’extraction d’anomalies).

3. Une attention particulière portée au contrôle des coûts

Comment les entreprises peuvent-elles mieux contrôler le coût de leurs activités informatiques? Avec FinOps (forme abrégée de « financial operations », pour « opérations financières »).

L’approche de FinOps implique à la fois un nouvel état d’esprit dans la culture de votre entreprise et une nouvelle façon de gérer une entreprise pour maximiser la valeur des opérations dans le nuage. Capital One, une société de portefeuille bancaire américaine, a expliqué comment elle a délibérément adopté une culture de « priorité aux coûts ». Le changement de culture a été un tel succès que désormais, les employés se demandent toujours : « Combien ça coûte? Comment pouvons-nous réduire les coûts? ».

Werner Vogels (ph. D.), vice-président et directeur de la technologie chez Amazon, a axé son discours d’ouverture, sur la présentation des meilleures pratiques pour la conception d’architectures résilientes et conscientes des coûts. Vous trouverez ses célèbres « sept lois » pour la construction de ces architectures à The Frugal Architect (en anglais seulement).

En guise d’amuse-gueule, voici des extraits de trois des «lois» permettant de concevoir des architectures résilientes et conscientes des coûts :

• Loi 4 – Les systèmes non observés entraînent des coûts inconnus
« Le manque de visibilité favorise les habitudes de gaspillage. »

• Loi 5 – Les architectures conscientes des coûts mettent en œuvre des mesures de contrôle des coûts
« Les systèmes bien conçus vous permettent d’agir sur les possibilités d’amélioration. »

• Loi 6 – L’optimisation des coûts est incrémentielle
« La poursuite de la rentabilité est un cheminement continu. »

« Pour tous ceux qui envisagent de passer à l’infonuagique, déclare M. Girard, ce site Web est une mine d’or. La considération des sept lois aura un gros impact sur la réduction des coûts et l’optimisation de votre utilisation de l’infonuagique – ce qui représente un gain important en matière d’efficacité. »

L’infrastructure infonuagique, une exigence pour l’innovation et le contrôle des coûts

« Bien qu’un large éventail d’entreprises aient reconnu le rendement du capital investi (RCI) qu’elles ont obtenu en tirant parti de l’infrastructure et des services infonuagiques d’AWS, de nombreuses entreprises au Québec, déclare André Girard, en sont encore à essayer de comprendre ce qu’est l’infonuagique. Elles commencent tout juste à saisir à quel point l’infonuagique est essentiel pour accroître leur capacité d’innovation, leur permettre de demeurer concurrentielles, d’offrir une meilleure expérience client et de réduire leurs coûts à l’avenir. »

Aujourd’hui, Cofomo dispose d’une équipe de plus de 50 experts AWS (et grandissante) qui aide les entreprises pour tout ce qui concerne AWS – des études et évaluations de la maturité de l’infonuagique, aux migrations de serveurs et d’applications, en passant par le soutien aux opérations client et la mise en œuvre de mesures efficaces de contrôle des coûts (avec FinOps).

« L’événement AWS re:Invent 2023 nous a rendu bien enthousiastes quant aux avantages qu’AWS continuer d’apporter à nos clients, affirme M. Girard. Comme nous le disons souvent chez Cofomo, ce qui est complexe avec l’infonuagique, ce n’est pas l’aspect technique, mais bien l’aspect humain – car il s’agit de changer les mentalités. »

P.-S. – Peu de temps après son événement re:Invent, AWS a annoncé l’ouverture d’un centre de données à Calgary – un deuxième au Canada, et peut désormais offrir une redondance complète. Désormais, les clients qui cherchent à améliorer leur tranquillité d’esprit en matière de reprise après sinistre ou à réduire la latence dans leurs opérations de données occidentales disposent d’un centre de données AWS complet.

Liens de référence : https://aws.amazon.com/q/ , https://thefrugalarchitect.com/, https://reinvent.awsevents.com/

L’exploitation de la technologie infonuagique permet la transformation numérique, améliorant ainsi les résultats pour les clients de l’Institut de cardiologie de Montréal.

Centre hospitalier ultraspécialisé, l’Institut de cardiologie de Montréal (ICM) se consacre aux soins, à la recherche, à l’enseignement, à la…

LEARN MORE

Offrir une infrastructure idéale pour migrer rapidement les charges de travail dans le nuage

VMware Cloud sur AWS (VMC on AWS) est une solution de cloud hybrid codéveloppée par VMware et Amazon Web Services…

LEARN MORE

La migration vers l’infonuagique facilitée avec COFOMO et AWS

Le programme d’accélération de la migration vers AWS et le cadre de bonne architecture d’AWS sont à la base de…

LEARN MORE

Une migration infonuagique couronnée de succès

Afin de se conformer au programme gouvernemental visant à consolider les centres de traitement informatique (PCCTI) des établissements de santé…

LEARN MORE