Rachat de VMware par Broadcom : quels sont les impacts et comment s’adapter au nouveau modèle? 

Rachat de VMware par Broadcom : quels sont les impacts et comment s’adapter au nouveau modèle? 

Rachat de VMware par Broadcom : quels sont les impacts et comment s’adapter au nouveau modèle? 

L’annonce du rachat de VMware par Broadcom a secoué le monde de la technologie. Cette transaction comporte des incidences financières et opérationnelles pour les clients actuels. S’adapter devient une nécessité pour eux afin de garantir la continuité des activités. 

De ce fait, effectuer une planification budgétaire adéquate est devenu crucial, et pour cela, mieux vaut bien comprendre en quoi le nouveau modèle diffère de l’ancien afin de prendre des décisions éclairées. 

Ce nouveau modèle touche quatre aspects majeurs  

Réorganisation de l’offre en 4 divisions 

Le nouveau modèle concerne quatre aspects majeurs. Tout d’abord, cette acquisition a conduit à une réduction significative de la gamme de produits VMware. La nouvelle version du modèle se limite désormais à seulement quatre produits principaux, plutôt qu’à 56 comme avant. Le premier produit, VMware Cloud Foundation (VCF), est le produit phare recommandé par VMware pour les grands clients. Les trois autres produits, VMware vSphere Foundation (VVF), vSphere Standard et vSphere Essentials plus Kit visent davantage les petites et les moyennes entreprises et seront vendus principalement par les partenaires. 

Fin des licences perpétuelles 

Un autre changement important est la fin des licences perpétuelles. Il n’est désormais plus possible d’acheter des licences perpétuelles ou de renouveler la maintenance de celles-ci. Chaque nouvelle licence nécessite maintenant un abonnement; il n’y a plus de licence gratuite. 

Transition vers les licences par abonnement 

Ce changement radical par rapport au modèle préalable de licence perpétuelle implique une évaluation rigoureuse du besoin et des contrats à laquelle il faut s’adapter. Il est donc important d’optimiser l’utilisation de vos infrastructures VMware. Des incitatifs aux clients désireux d’échanger leurs licences perpétuelles contre des produits d’abonnement sont également offerts pour faire la transition vers VCF. 

Portabilité infonuagique limitée des licences 

Le dernier élément marquant qui modifie le modèle de VMware repose sur le fait que les licences perpétuelles existantes ne sont pas portables entre nuages. Seules les licences par abonnement VMware Cloud Foundation sont actuellement portables vers les services Google Cloud VMware Engine (en date d’avril 2024; d’autres fournisseurs devraient s’ajouter par la suite), ce qui peut influer sur la stratégie des clients existants qui ont des projets de migration vers les solutions VMware dans le nuage public). 

Des défis opérationnels et financiers pour des partenaires et clients mécontents 

La fin des licences perpétuelles et le virage forcé vers des licences VCF plus onéreuses chez VMware (mais qui offre une suite de logiciels plus complète) sont une source de mécontentement pour des partenaires/revendeurs, mais également pour de nombreux clients. Les utilisateurs actuels devront, entre autres, s’habituer à une gestion plus rigoureuse des licences. Ils devront aussi pallier la disparition de certains produits, et certains verront leur évolution et leur soutien touchés par ce changement. 

Tout d’abord, la fin des contrats de service et de soutien pour les licences perpétuelles signifie que les utilisateurs doivent obligatoirement se tourner vers des modèles par abonnement afin de bénéficier de services de soutien. De plus, le respect de la loi 25 exige que tout système qui héberge des données soit dorénavant encadré par un contrat.  

Parallèlement, la transformation du modèle VMware se traduira par un impact budgétaire important découlant de l’allocation OpEX vs CapEx et de l’absorption du coût des licences perpétuelles récemment acquises. Le retour sur investissement de projets à venir se verra lui aussi touché, et il sera plus difficile de tester des projets avec une version gratuite pour une longue durée, car seule la version d’évaluation sera offerte pour un essai de 60 jours. 

Quant aux nouvelles licences VMware à proprement parler, leur prix pourrait plus que tripler par rapport à celui de l’ancien modèle. 

Vers la fin de VMware sur AWS pour AWS ? 

Des rumeurs ont circulé récemment quant à la possible fin de VMware Cloud sur AWS. Cependant, les dernières informations indiquent que ce ne sera pas le cas : le support continuera avec une feuille de route établie. Néanmoins, un changement majeur est survenu le 1er mai 2024. Depuis cette date, AWS n’est plus autorisé à vendre l’offre, y compris ses modules complémentaires. Seule Broadcom s’en charge dorénavant. Cela ouvre de nouvelles perspectives en termes de négociation. 

Les clients qui ont acheté ce service auprès d’AWS devront désormais travailler avec Broadcom ou un revendeur agréé par Broadcom pour renouveler leurs abonnements et étendre leurs environnements. Ceux qui ont des abonnements actifs d’un ou trois ans avec des paiements mensuels achetés chez AWS continueront d’être facturés par AWS jusqu’à la fin de leur engagement. 

Les 4 étapes essentielles pour s’adapter à cette nouvelle réalité 

Pour naviguer avec succès dans ce paysage transformé et s’y adapter, voici quatre étapes cruciales que les clients existants peuvent suivre : 

  1. Tirer parti des incitatifs financiers : cette transformation propose des incitatifs financiers offerts par VMware ou d’autres fournisseurs pour faciliter la transition, tels que des remises sur les licences, des programmes de migration subventionnés ou des tarifs préférentiels pour les services de soutien. Ces incitatifs peuvent vous permettre de vous adapter plus facilement. 
  1. Rester informé et consulter des experts : il est important de rester à jour quant aux dernières nouveautés de VMware et de consulter régulièrement des experts en la matière. En effet, obtenir des conseils et des recommandations à propos de la meilleure approche à adopter peut vous aider à prendre une meilleure décision en ce qui touche l’évolution de votre infrastructure et de vos objectifs commerciaux. 
  1. Faire un audit et optimiser toutes les licences : il est indispensable de réaliser un examen détaillé de vos licences VMware existantes pour comprendre leurs utilisations actuelles, les termes contractuels et les besoins en matière de soutien et de mise à jour. 
  1. Élaborer une feuille de route pour la transition : sur la base de l’audit des licences, la nécessité d’élaborer une feuille de route claire et détaillée pour la transition vers les nouveaux produits VMware ou d’autres solutions infonuagiques telles qu’Azure ou AWS est cruciale. 

Cette transformation majeure a des répercussions profondes sur les utilisateurs, tant au niveau opérationnel que financier, et nécessite une adaptation rapide pour maintenir une transition fluide vers le nuage, notamment vers les environnements AWS, Azure ou encore Google. 

Quelles sont les solutions de rechange? 

Cette nouvelle réalité chez VMware est une aubaine pour ses concurrents. Ils incitent les entreprises à quitter le navire avant que les contrats n’arrivent à terme ou que les produits et services ne disparaissent. Face à ce changement de cap, plusieurs solutions de rechange s’offrent aux clients et partenaires : 

  • Azure : la plateforme infonuagique de Microsoft offre une gamme complète de services compatibles avec les charges de travail VMware. 
  • AWS : Amazon Web Services propose des solutions robustes pour la migration et l’hébergement des applications VMware. Des incitatifs sont également proposés par AWS pour migrer de VMC vers AWS natif. 
  • Google Cloud : Google propose également des solutions de migration et d’hébergement pour les utilisateurs VMware cherchant à diversifier leurs options infonuagiques. 
  • Sur le site : bien que non orientée vers le nuage, la solution sur le site reste une option pour ceux qui préfèrent garder le contrôle complet de leur infrastructure. Vous pourriez considérer une alternative comme Microsoft Hyper-v, Nutanix ou les logiciels libre comme Proxmox afin de sortir de VMware.

Néanmoins, certaines entreprises restent réticentes à suivre les recommandations des concurrents de VMware.  

Se faire accompagner par Cofomo pour une migration infonuagique optimale 

En conclusion, le rachat de VMware par Broadcom marque un tournant majeur dans le paysage technologique. En suivant les étapes clés pour s’adapter au nouveau modèle, en explorant les options infonuagiques de rechange et en restant informés, les utilisateurs peuvent naviguer avec succès dans cette transition et tirer parti des occasions offertes par ces changements pour optimiser leurs opérations et leur stratégie de TI. 

« Les acquisitions récentes de Broadcom suscitent des interrogations sur une stratégie fortement orientée vers la rentabilité, au détriment potentiel de l’expérience client. En consacrant le temps nécessaire à l’analyse de ses besoins et des solutions offertes, il est possible de trouver un équilibre optimal entre fonctionnalités, coûts et liberté technologique. » 

Allan Trambouze – directeur, Infrastructures et expert VMware chez Cofomo 

Le changement comporte toujours une part d’inquiétude, les experts Cofomo en sont conscients et sauront mitiger les risques. Qu’il s’agisse de la conception ou de la mise à niveau des infrastructures, de leur migration vers le nuage, de la modernisation des actifs, de l’amélioration des opérations ou encore de la gestion des centres de données, ils pourront vous aider à réaliser une migration infonuagique répondant à vos besoins.