Ça peut sembler tôt pour quelqu’un qui vient juste d’être nommé CEO de Microsoft d’écrire un livre sur son expérience personnelle. Par contre ce livre n’est pas une autobiographie mais plutôt une histoire de transformation organisationnelle. La curiosité de voir ce qui se passe en coulisses chez ce géant de l’informatique et mon intérêt à comprendre cette transformation m’a motivé à lire ce livre de prêt de 300 Pages.

Une partie du livre traite de l’histoire de Satya Nadella et de son parcours qu’il a amené à la tête de Microsoft. En 1992 il joint les rangs de Microsoft dans l’équipe des serveurs Windows. À cette époque Microsoft est encore très orientée sur le développement de produits propriétaires destinés à l’entreprise et au marché personnel. On ne pense pas encore à l’infonuagique. Les affaires de Microsoft vont bien, son action prend de plus en plus de valeur. L’entreprise est encore fidèle à sa mission originale qui était de mettre un ordinateur sur tous les bureaux de toutes les entreprises et de toutes les maisons. Mais l’avènement du téléphone intelligent et des tablettes va bouleverser les plans de Microsoft. En 2008 quand Steve Ballmer nomme Satya à la tête du moteur de recherche de Microsoft (qui deviendra Bing), les ventes de PC sont déjà en déclin et l’action du géant perd de plus en plus de valeur. Certaines compagnies comme Amazon sont déjà fortement engagées dans l’infonuagique et ont plus de 180 000 développeurs d’applications dans le monde qui utilisent leur plateforme. Bing était le premier pas de Microsoft dans le monde infonuagique… par compte Microsoft est encore très loin d’avoir une stratégie infonuagique claire et bien articulée. En 2011 Satya prend charge la division infonuagique de Microsoft qui s’appelait alors  Windows Azure. (Le nom sera éventuellement changé plus tard pour Microsoft Azure pour mieux représenter le fait que ce n’est pas seulement le système d’exploitation Windows ce qui est supporté).

Au début 2014 lorsque Satya est choisi pour succéder à Steve Balmer, Microsoft n’est toujours pas sortie du bois bien que son action soit maintenant en forte hausse. Un changement majeur doit s’effectuer chez Microsoft pour adresser la situation. Satya hérite d’une entreprise dont la culture est fortement orientée sur la compétition entre les employés et une mentalité de travail en silo dans les diverses branches de la compagnie. La hiérarchie est trop importante et la bureaucratie a pris le dessus sur l’innovation et la collaboration. Satya mentionne dans le livre une caricature qui est maintenant virale sur Internet qui démontre les diverses divisions de l’entreprise qui se menace l’une et l’autre avec un pistolet.

C’est selon lui une représentation très réaliste de la situation chez Microsoft à son arrivée à la tête de l’entreprise. D’un point de vue plus personnel, un esprit de compétition constante régnait parmi les employés. Satya mentionne que dans une réunion, chaque employé agissait comme s’il avait à prouver à tous les autres qu’il savait tout et qu’il était la personne la plus intelligente dans la pièce. Un autre problème type était qu’un gestionnaire ne pouvait pas inviter un employé d’une autre équipe à une réunion sans inviter aussi le gestionnaire immédiat de cet employé. Bref « Microsoft » semblait être le plus gros obstacle à la croissance de… Microsoft.

Le livre de Satya Nadella est donc l’histoire de ce changement de culture qui était nécessaire de faire pour que Microsoft redevienne l’entreprise innovante et prospère qu’elle avait déjà été. La culture que Satya propose pour Microsoft s’articule en trois éléments : premièrement les employés Microsoft doivent être tout d’abord obsédés à propos des besoins de leurs clients,  en particulier ceux dont les clients ne sont même pas conscients eux-mêmes. Deuxièmement il est important de favoriser la diversité des personnes autant pour leurs talents que pour leurs opinions. Finalement tous les employés doivent être en mesure de transcender les barrières organisationnelles et ne plus travailler en silo.

Nadella estime que tout est possible pour une compagnie quand sa culture est centrée sur  l’écoute, l’apprentissage et l’empathie. Il est convaincu que la compagnie va grossir si tout le monde, individuellement, peut grandir dans son travail et dans sa vie personnelle.

Loin de moi l’idée de vous raconter le livre au complet. Je vous recommande fortement cette lecture si vous êtes curieux d’en savoir plus sur comment Satya entend s’y prendre pour faire sa transformation organisationnelle. Comme il le mentionne lui-même, il n’en est qu’au début de cette transformation et elle est loin d’être terminée. À mon humble avis et de par la lecture de ce livre, j’ai l’impression qu’il risque fort d’y arriver et que Microsoft n’a pas fini de nous surprendre.

Cet article a été originalement publié sur le blogue personnel de André Girard : www.aproposdunuage.com